Le Chantier de l’abbatiale

Le projet

 

   P11, Vierge “ Votre service prioritaire pour ce monde doit donc être votre prière et la célébration de l’Office divin. La disposition intérieure doit être de « ne rien placer avant l’Office divin ».

La beauté d’une telle disposition intérieure s’exprimera à travers la beauté de la liturgie au point que là où, ensemble, nous chantons, nous louons, nous exaltons et nous adorons Dieu, un fragment du ciel devient présent sur terre. Il n’est vraiment pas téméraire de voir, dans une liturgie entièrement centrée sur Dieu, une image de l’éternité.

    L’architecture elle-même attire ici déjà vers le haut nos sens en direction de « ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment ». Célébrez la sainte liturgie en ayant le regard tourné vers Dieu dans la communion des Saints, de l’Eglise vivante de tous les lieux et de tous les temps afin qu’elle devienne l’expression de la beauté et de la sublimité de ce Dieu ami des hommes!”

Benoît XVI

Pour pouvoir remplir cette mission dans l’Eglise

  Nous avons besoin d’une église : notre communauté compte 43 moniales et 7 novices en formation. Toutes les stalles de la chapelle provisoire sont remplies, les moniales anciennes doivent se mettre du côté des fidèles. Nous manquons de place pour les moniales, les fidèles, les familles. Le sanctuaire lui-même manque d’espace pour les cérémonies.

Il nous faut donc construire une église :

    Modeste de proportions, mais assez vaste pour que la sainte liturgie puisse y être célébrée avec toute la beauté et la noblesse qui lui revient et que le peuple chrétien puisse s’y ressourcer et y participer avec joie.

De plus :

Nous aimerions pouvoir accueillir prêtres et séminaristes pour leur permettre de se reposer et de refaire leurs forces aux sources de la prière liturgique, dans le silence et la paix.

L’INSPIRATION DU PROJET :

SÉNANQUE ET SES DEUX SŒURS PROVENÇALES

P12, Sénanque...

sd

La Règle de Saint Benoît a forgé des hommes mais aussi des lieux qui donnent à la France son visage culturel propre. C’est de la beauté sobre et essentielle de Sénanque, du Thoronet et de Silvacane que nous voulons nous inspirer pour cette abbatiale.

dfgdfgdf

L’architecture cistercienne est fondée sur le rapport entre des formes géométriques élémentaires : carré, rectangle, cercle, dont la juxtaposition crée l’harmonie ; où la lumière modifie l’espace intérieur et le fait chanter. Nous souhaitons, avec notre architecte,  Monsieur Gigou, faire revivre les notions que notre civilisation oublie : le respect de l’échelle humaine dans les dimensions des bâtiments, l’équilibre provenant de la sobriété de cette ordonnance, la la divine proportion ou nombre d’or.

L’église devra être un lieu de paix qui oriente tous ceux qui y pénétreront vers la Présence sacrée et aimante de Dieu. Comme le chant grégorien, la beauté de l’édifice contribuera à aider moniales et fidèles à prier et célébrer avec foi et amour l’Office divin.