Chantier d’avril 2015

    Chers amis bâtisseurs,

    Après avoir bien tardé, notre chantier tient enfin ses délais. Comme nous vous l’annoncions en mars, l’isolation intérieure par fibre de bois insufflée est achevée et la plâtrerie bien avancée, à 70% environ. Les deux entreprises ont travaillé avec zèle et c’est une joie de voir les corps de métier s’unir pour une si belle réalisation.

    L’expérience et la sagesse de Monsieur Vidal, que rien n’arrête sont pour nous aussi une belle leçon de vie. La voûte est un vrai chef-d’œuvre. Réalisée en moins d’un mois à trois, sa mise en œuvre était fascinante. Nous avons appris un mot nouveau : stucanet qui désigne un produit  qui tient une place très importante dans cette phase des travaux. C’est un « support d’enduit en forme de panneaux, composés de fils soudés par point, galvanisés, avec écran cartonné absorbant incorporé ». Sa solidité et sa souplesse, permettant une pose verticale, horizontale ou courbe, en font le support idéal du plâtre pour cette architecture qui inclut voûtes et pénétrations. Des ajustements sont indispensables et grâce à la bonne volonté générale, tout trouve une solution. Après la voûte, le plus spectaculaire a été l’abside et les absidioles, autres chefs-d’œuvre. Grâce à un «compas magique» d’une ingéniosité remarquable, les murs de brique ont été montés « courbes » à la perfection en un temps record. La simplicité des moyens évoque le génie des médiévaux.

    Les vitraux de cette partie d’une sobriété toute cistercienne augurent bien de l’atmosphère de recueillement et de prière qui entourera la présence du Seigneur au Tabernacle. Pour le moment, on ne peut que l’imaginer car l’espace est occupé par l’échafaudage géant qui empêche toute vision d’ensemble.

    L’entreprise d’isolation MV Habitation (www.mvhabitation.com) est aussi pour nous un bel exemple de travail solidaire et responsable tout à fait dans l’air du temps et de l’Eglise !  « Mieux construire pour mieux vivre », la charte de leurs valeurs telle qu’elle est présentée dans la rubrique « éthique » de leur site est  tout à fait remarquable et s’achève ainsi : « enfin ces modes constructifs valorisent des savoir-faire artisanaux issus d’un patrimoine architectural menacé d’uniformisation par le tout préfabriqué. C’est ça aussi l’écologie : préserver la richesse et la diversité de nos pratiques constructives d’êtres humains pensants. Posez avec nous un acte fondateur. »

    Par leur vie d’équipe, leur esprit coopératif, ils mettent vraiment en pratique les principes qu’ils affichent en conciliant recherche du travail bien fait et souci des relations humaines. La vie d’un monastère à travers cette construction de l’abbatiale aura été pour eux une découverte.

    Quels sont les objectifs des prochaines semaines ?

    Les électriciens sont entrés en lice avec l’entrain qui les caractérise alliant professionnalisme et dévouement. L’objectif de l’été est de terminer la plâtrerie, l’électricité hors pose des éclairages afin de permettre dès le mois de septembre le badigeon de chaux, prélude au démontage de l’échafaudage. Au mois de juillet sera aussi réalisé l’enduit de façade.

    Chers amis, ces derniers mois ont vu un progrès décisif grâce en grande partie à la détermination de l’entreprise de plâtrerie qui entraine les autres corps d’état dans son sillage. Il reste encore du chemin : pose du chauffage au sol, dallage et aménagements intérieurs. Nous avons encore besoin de vous. Nous touchons au but, il nous faut intensifier nos efforts. Merci de nous y aider par votre prière et votre générosité dont nous sommes très reconnaissantes. Nous confions notre prière pour vous à notre Père Saint Benoît que nous fêterons le 11 juillet, qu’il obtienne pour tous les grâces de confiance et de paix dont le monde a tant besoin.