Chantier de septembre 2014

    Chers amis bâtisseurs,

    En ce début du mois de septembre, la fête de la Croix Glorieuse  nous fait repartir à la suite du Christ, selon la Règle de notre Père Saint Benoît. Après un été consacré aux travaux des champs, du verger, du potager, nous reprenons nos plans et nos compas pour poursuivre le chantier de l’église ; et cette petite note, lue sous la plume de Pierre de Nolhac pour un tout autre bâtiment il est vrai, s’applique tout à fait à notre église et nous encourage !

        “Cette, Maison, qui sera célèbre, se bâtit sans hâte, puisqu’on veut qu’elle soit parfaite. Les fondations sont achevées en 1763, les gros murs et la couverture en 1764. Au cours des trois années suivantes, travaillent menuisiers, sculpteurs et peintres. Le rapport d’octobre 1767 assure que “tout y est fort avancé ; mais, y ayant plusieures parties de menuiseries et de serrurerie, à y faire, il faut encore quelque temps pour les achever et les mettre en état.” L’architecte en remet les clefs en 1768…”

    Courage

    Nous sommes donc dans ces années qui suivent le gros œuvre et où s’affairent plusieurs corps de métier, en souterrain.

    Si notre labeur estival fût en plein air, pour d’autres, il fût retiré qui, dans un atelier de verrier, qui dans un atelier de taille de pierre ! Les plus avancés sont les verriers et bientôt, grâce à votre générosité les premiers vitraux seront posés. En effet le 20 octobre commencera la pose des quatre situés côté nord. La taille des encadrements en pierre se poursuit également, le coté nord sera fini dans quelques jours et celle de la rosace est bien avancée.

    Chers amis, en ce mois de septembre nous nous mettons sous le patronnage des saints archanges, sûres de leur soutien dans ce chantier que nous menons avec vous et grâce à vous. Nous leur confions toutes vos intentions ainsi que les projets que vous entreprenez, vous aussi, pour l’unique gloire de Dieu.