Chantier mars 2017

    Chers amis bâtisseurs,

    Grâce à votre soutien inlassable, vos prières et votre générosité, ce premier Noël célébré dans notre monastère fut magnifique, céleste en un mot.
    Les voûtes de l’abbatiale ont fait résonner les traditionnelles leçons de Noël des vigiles du 24 décembre, et le Puer de l’Introït de la Messe du jour nous invitait à rendre grâce. Notre facteur d’orgue, Monsieur Jean Daldosso, a installé courant décembre un carillon sur l’orgue, laissant ainsi à Notre Mère la joie de nous le faire découvrir lors de l’offertoire de la Messe de Minuit.
    Le compte à rebours lancé début novembre a atteint son objectif pour Noël. Nous sommes entrées solennellement au réfectoire le 22 décembre, admiratives de tout le travail effectué.
    Nos très fidèles entreprises ont relevé le défi lancé par Notre Mère et Prieure et ont réalisé un travail remarquable en un temps record. De notre côté, nous avons contribué à la hauteur de nos compétences, qui se révèlent être surtout dans le ménage et le décapage, cirage des carreaux de terre cuite.

    L’ancienne sacristie s’est transformée en un tour de main en une « annexe » du réfectoire, très fonctionnelle. La proximité de la cuisine est quant à elle très appréciée et donne plus de confort logistique.

    Peu à peu les pièces trouvent leur destination définitive prévue dès le permis de construire de 1992. Nous apprécions le regard visionnaire de Monsieur Gigou.
    Du côté de l’abbatiale, le chantier des abat-sons se poursuit. Le 7 février, l’entreprise Soueix-Leroux venait poser la première moitié, côté nord. Là encore le résultat nous a beaucoup encouragées, et rassurées il faut l’avouer. La sobriété des boiseries et leur parfaite harmonie avec les stalles et l’abbatiale contribuent à la beauté de tout l’ensemble. Il reste cependant encore à bien définir l’emplacement des panneaux acoustiques qui seront intégrés à ces abat-sons ainsi que la teinte définitive de l’ensemble.
    Un don de meubles nous permet de réaménager trois pièces : la reliure bénéficie d’une lieu supplémentaire afin de regrouper les outils bruyants, l’atelier de papier à la cuve déménage et profite d’une meilleure exposition, et une pièce d’emballage trouve enfin de quoi se loger.
    Le grand chantier qui s’ouvre à nous à présent et de façon urgente est celui des aménagements extérieurs avant la Dédicace prévue cet automne, soit dans 7 mois : voies d’accès, terrassement, coupe d’arbres, places de stationnement, et aménagement d’un cadre dégagé et beau autour de l’abbatiale actuellement encore très enclavée dans un terrain « vague » et peu accueillant.
    Chers amis nous vous remercions de nous accompagner encore en cette ultime étape et nous présentons au Seigneur toutes vos intentions dans une grande confiance dans la Providence.

    D’autres photos dès que possible…